Partagez | 
 
 Blake ♠ Can you dig it ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

MESSAGES : 1

MessageSujet: Blake ♠ Can you dig it ?    Mar 14 Mai - 21:08


BLAKE DEWITT DECKER

Life is just a dream ...





Just another random person !

Cloud

ÂGE ϟ 17 ans °^°
SEXE ϟ Gros ... Hum wait, masculin !
ACTIVITÉ ϟ 7/10
REMARQUE ϟ Hum rien de spécial pour l'instant :3

My picture, another bad guys ...



NOM ϟ Decker.
PRÉNOM ϟ Blake DeWitt.
SEXE ϟ Masculin.
ÂGE ϟ 26 ans.
NAISSANCE ϟ 1er Juin.
NATIONALITÉ ϟ Anglais.
ORIENTATION ϟ Hétérosexuel.
PROFESSION ϟ Ancien playboy, milliardaire aujourd'hui gladiateur.
GROUPE ϟ En-Haut.


CARACTÈRE



« Hum, nous allons faire rapidement, je vais citer des mots et vous allez me répondre par le premier mot qui vous vient à l’esprit. Commençons, vie ?

- Obligation.
- Alcool ?
- Divertissement.
- Femme ?
- Plaisir.
- Pragmatisme ?
- Perfection.
- Sexe ?
- Drogue.
- Fidélité ?
- Optionnelle.
- Divertissement ?
- Emmerder.
- Vous ?
- Ordure. »

Voilà comment tu te qualifiais, voilà ce que tu étais peut être malgré tout … Détestable à souhait, tu avais toujours su dresser une liste des plus parfaites de tes nombreuses défauts aussi anodins soient-ils, aussi dérangeants puissent ils être. D’un pragmatisme parfois empreint à un certain cynisme, chacun de ces traits se voyait sensiblement proche de cette doctrine. Taquin comme sans doute la majorité des gens de bonne famille, tu avais toujours fait preuve d’un certains côté moqueur parfaitement assumé, voir même accepté avec délice. Pragmatisme, cynisme, à tout ceci nous pouvions rajouter un égocentrisme des plus exacerbés, un intérêt pour soi qui dépassait ce que l’on aurait pu qualifier de « normalité ». Narcissisme des plus effroyables, tu n’étais autres qu’un pur stéréotype des plus blessants, des plus horribles après tout quatre année de vie en ermite ne pouvaient qu’amener une envie, celle de tout recommencer, de se défouler, d’oublier son passé, ses origines afin de ne satisfaire qu’une seule chose, qu’un seul intérêt, ton intérêt. Pourquoi s’évertué à n’être que vertu là où l’on nous a toujours répété ceci, réalise tes propres rêves …

26 Years before living ...

Death and Rebirth






CHAPTER I ▬ A FIRST CHANGE
Mains venant vagabonder le long de ces quelques bouts de tissues finement taillés. Doigts se permettant d’ajuster, renouer un nœud qui permettait de faire tenir ce que l’on dénommait cravate. Tu fis quelques pas vers ce pupitre, avançant le long de cette estrade. Lumière monotones, faciès des plus anodins se trouvant en contre bas de ta personne vêtus d’un noir ébène. Ta tact ne tarda à cajoler une fine feuille de papier, dont ta seul personne pouvait voir les inscriptions qui y figuraient. Silence religieux trônant en ce lieu, tes lèvres se révoquèrent alors que tu pris une imperceptible inspiration, tes doigts agrippant le bois de ce pupitre.

« - Merci à tous d’être venues en ce jour, merci à tous en cet instant d’honorer la mémoire de mon défunt père. Que dire hormis un discours des plus traditionnels, oui mon père était un homme d’exception, un homme qui a su s’imposer en ce monde, qui a su se forger son propre destin en ne partant de quasiment rien. Opportuniste peut être mais hormis ceci il a toujours offert à chacun de nous qui le méritait ce nous appelons de l’amour, ma mère aurait pu en témoigner de son vie mais seulement ma propre personne peut prouver ceci en ce jour … En soi je ne vois pas ce que je pourrais rajouter, hormis que je souhaiterais conclure par cette palabre, exceptionnel, je pense qu’elle résume tout ce que nous pourrions dire à propos de lui. »

Te redressant quelque peu par la suite, ta main se reportant une nouvelle fois sur cette feuille de papier que tu chiffonnas et qui était en réalité vierge de toutes écritures. Tu quittas cette hauteur te contentant de rejoindre ta place, assistant à cette cérémonie mortuaire. Les minutes s’éternisant, s’écoulant tu finis par quitter les lieux une fois les hommages fait retrouvant ta demeure familiale, ce manoir maintenant vide d’une quelconque chaleur autre que la tienne. Si jeune et déjà à la tête d’un empire financier des plus colossales, ton destin se voyait déjà tout tracé mais peut-on considérer la vie comme un long fleuve tranquille ? Tu en connaissais la réponse malheureusement aussi pittoresque soit elle. Nous n’avons jamais le choix de notre destin, c’est le hasard qui s’amuse avec nous ou la chance qui nous manipule selon les points. 22 Ans de ta vie avaient ainsi dû s’écouler pour te prouver ceci, et maintenant que comptais tu faire ? Te morfondre ou trouver une quelconque issue à ton futur ?

CHAPTER II ▬ SO BORING ... BUT ...

Déchéance, voilà la carte que tu avais tirée, le style de vie que tu avais décidé d’aborder. Souhait de ta propre personne, tu n’avais cessé de te morfondre durant quatre longues années. Quatre années durant lesquels tu n’avais quitté ta demeure familiale ou son territoire, sans doute peu enclin à continuer une vie avec ce monde extérieur, peu enclin à être à nouveau confronté à un avenir certes tout prêt mais sur lequel tu n’avais qu’un impact mineur malgré ce fait, c’était ta vie … Trônant au cœur de ce fauteuil, ton regard se faisant perdu à la vision que t’offrait cette vitre, tu rêvassais comme à l’accoutumé, clope s’étant hissée entre deux de tes doigts. Etat quasiment végétatif, peu enclin à un quelconque contact, tu fumais ainsi, là, clope sur clope allouant quelques rares fois la parole à celui qui s’était vu attribué le rôle de major d’homme au cœur de ta lignée depuis près de 40 ans. Bruits de pas se laissant ouïr par la suite non loin de toi en cet instant, tu te contentas de doucement révoquer tes lèvres, t’apprêtant une nouvelle fois à recevoir une brimade de ton major d’homme, de celui qui avait juré de veiller sur toi à tes parents si jamais malheur devait leur arriver. Elevant doucement la voix tu déclaras ceci sur un ton des plus monotones.

« - Karl ? Dites-moi, est-ce que la fête annuelle de Decker Industries est-elle passée ? »

Raclement de gorge bref se faisant ouïr, il ne tarda à te répondre sur un ton des plus anodins.

« - Non, elle aura lieu la semaine prochaine, mais je ne vois pas pourquoi vous me posez cette question, cela fait quatre ans que vous végétez ici, vivant grâce à la fortune de votre défunt père. Vous me posez cette question alors que vous avez peur du monde extérieur, peur qu’il vous blesse à nouveau. Parfois je me demande où se trouve le Blake que j’avais connu adolescent, ce portrait tout craché de son paternel, un homme vif, taquin, quelque peu pragmatique mais aussi un idéaliste reconnu, tout ce que vous faites ce n’est qu’entacher son nom en restant là, inactif. »

Ton regard se faisant lourd, tes sourcils se fronçant suite à ces paroles, tu observas doucement ton meuble de chevet sur lequel se trouvait une enveloppe légèrement entre ouverte. Papier dont tu avais lu le contenu, celui-ci t’avait paru si futile, un monde d’En Bas … Quoi de plus utopiste qu’une société qui se vantait d’être supérieur, plus entrainante que celle à laquelle tu avais goûté mais après pourquoi ne pas tenter sa chance ? Pourquoi ne pas s’amuser une dernière fois là où tu avais toujours pensé que ton avenir ne t’avait pas appartenu ? Te levant doucement afin de fixer ton major d’homme, tu finis par croiser les bras, ton regard venant se fixer au cœur du sien alors que tu déclaras ces palabres qui pouvaient paraître des plus étranges.

« - Dans ce cas préparez moi un rendez-vous avec le co-président de Decker Industries et faites venir mon coiffeur ainsi que mon notaire et surtout ressortez mon plus beau costume pour la fête annuelle de Decker Industries. J’ai un peu envie de m’amuser Karl … »


CHAPTER III ▬ A PERFECT GOODBYE

« - Monsieur, nous sommes arrivés, à quel heure dois-je venir vous chercher ?

- Dans deux heures, cela suffira amplement pour ce que je veux faire même si ils risquent de se questionner sur ma présence après quatre ans d’absence ou de non signe de vie. »


Quittant cette carcasse d’acier, cette voiture de bonne marque, tes pas s’enchainèrent dans une assurance des plus déconcertantes alors que tu gravissais ces marches afin de rejoindre le salon principal de la réception. Les sourires venant se faner un à un afin de laisser place à un étonnement des plus innommables, tu avais plus ou moins si subtilement joué ton coup là où personne ne s’attendait à ta présence hormis peut-être le co-président de ta multinationale familiale. Chuchotements se faisant bien plus présents au fur et à mesure, à chaque seconde qui s’écoulait tandis que tu te frayais un chemin au sein de cette foule, tu finis par te retrouver non loin du lieu où chaque membre du conseil d’administration se devait de souhaiter ses vœux, réaliser son discours en vue de la prochaine année fiscale. Sourires forcés de certains, se voyant vrais pour d’autres tandis que ta main ne cessait d’empoigner celle de moult autres individus. Tu ne tardas à t’emparer d’un micro, là où l’assemblée entière te mangeait au creux de la main de par ton retour inattendu, de par ta présence inattendue à cette réception. Tes lèvres se révoquant comme à l’accoutumé, le silence s’offrit à une voix des plus mielleuses, à la fois si taquine et douce.

« - Je vois qu’aucun de vous ne s’attendait à ma présence en ce soir. Oui il est vrai que je me suis fait porter disparu depuis quatre ans, selon certaines rumeurs plusieurs d’entre vous pensiez que je me trouvais dans un état végétatif … Je les rassure ils n’avaient pas totalement tord pour leur plus grand des plaisirs. Cependant je reviens en ce jour pour reprendre les rênes de la maison comme l’on pourrait dire. Ainsi dès ce soir je vais vous présenter le futur de Decker Industries mais très chère amis, inutile d’attendre le conseil d’administration pour papoter. Mes amis je vous annonce donc solennellement ceci, Decker Industries ne produira plus jamais d’armement et se concentrera sur cette thématique à la mode, les énergies renouvelables, certes nous perdons une grande partie de notre chiffre d’affaire mais ceci est ce que désirait mon père sur son testament. De plus je ne vois pas pourquoi je sollicite votre avis de par cette annonce, étant l’actionnaire majoritaire de ma propre entreprise, cette résolution sera acceptée, ainsi pour conclure Mr. Booker sera nommé dès le prochain conseil d’administration président de Decker Industries, reprenant le relais, je pense que je ne peux assumer ce travail. Bon … Je pense que j’en ai fini pour ce soir, sur ce je vous souhaite une excellente soirée et surtout abusez sur le champagne il est délicieux, français de surcroît. »

Sourire cynique se dessinant le long de tes lèvres alors que tes poings vinrent prendre refuge au cœur de tes poches, tu quittas les lieux, vagabondant sereinement, prêt à retrouver ton doux foyer mais pourquoi avoir fait ceci ? Pourquoi avoir abdiqué, céder ce qui faisait ton nom ? Ton père t’avait toujours dit de faire comme tu le désirais après tout et c’est sans doute ce qu’il aurait voulu pour toi, t’allouer la meilleure vie possible qu’importe les sacrifices, par pur respect tu n’avais pas massacré son œuvre ayant préparé une transition à ta futur disparition. Disparition ? Oui tu avais réalisé un choix difficile il y a de cela une semaine, quitter ce monde, rejoindre la ville d’En Bas définitivement mais pour quel raison ? Au départ étonné par cette fameuse lettre qui t’avais paru de mauvais goût, l’utopie avait su s’insuffler au sein de ton être, sans doute car ton désir de revivre, de nouveautés se faisait bien plus pressant. Dès la mort de tes parents, en tant que fils unique tu avais perdu ton unique et dernière attache à ce monde alors pourquoi agoniser dans ce monde d’En Haut ?

CHAPITRE IV ▬ MY BIRTH

Nuit tombé, demeure familiale vide de toute vie même de ta propre personne, un simple testament apposé sur le seuil de l’entrée pour ton major d’homme dans lequel tu lui offrais tous tes biens physiques tel que la demeure qui t’avait vu naître, ton voyage venait de commencer, ta nouvelle vie s’entamant. Tes pas s’enchainant en cette nuit, n’ayant que pour simple bagage un sac rempli de quelques biens des plus personnelles tu errais au cœur de Londres suivant ces fameuses indications en cette heure des plus tardives, en cette nuit si obscure. Le ciel étant envahie par les crocs de la nuit, tu voguais au cœur de cette nuée obscure à la recherche d’un avenir surement meilleur que celui qui t’était promis, que celui qui s’annonçait des plus monotones. Instruction parfaitement exercés, l’un de tes rêves ou plutôt l’une de tes utopies venait de se réaliser, empruntant ce couloir qui s’était montré à toi, ta main vint agripper la poignée de la dernière porte, la faisant doucement tourner …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

PSEUDO : Polys.
MESSAGES : 162
JOB : Roi d'En-Bas.

MessageSujet: Re: Blake ♠ Can you dig it ?    Mer 15 Mai - 20:37
Bienvenue Blake ! Ahah la musique de bioshock, voilà ce que j'appelle me prendre par les sentiments. coeur Ta fiche est impec (en plus il pourrait trop s'entendre avec Bélial - ou pas justement) alors je t'annonce que tu es validé. Have fun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverwhere.forumactif.fr
 
Blake ♠ Can you dig it ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ NEVERWHERE :: ☑ Personnages validés-