Partagez | 
 
 Lully ₪ Souviens-toi que tu mourras.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

PSEUDO : Fenris
MESSAGES : 79
JOB : Mercenaire

MessageSujet: Lully ₪ Souviens-toi que tu mourras.   Ven 10 Mai - 22:10


Lullaby

La vraie communion est dans la mort.





JOUEUR : t'es qui derrière ton ordi ?

Fenris

ÂGE ϟ La majorité plus presque six *oui j'aime être chiante*
SEXE ϟ Seulement avec Pixie 8D
ACTIVITÉ ϟ 5/10 (je coupe la poire en deux parce que je sais pas trop en fait /CAMION)
REMARQUE ϟ C'est beau, c'est frais et je suis faible ! xD Bref j'aime le concept mais moi aussi j'aurais bien aimé dire bonjour aux gens, c'est toujours sympa /brique.

CARTE D’IDENTITÉ : montre moi tes dents



PRÉNOM ϟ lullaby.
SEXE ϟ dame.
ÂGE ϟ entre 18 et 21 ans y paraît.
NAISSANCE ϟ 21 décembre, solstice d'hiver.
NATIONALITÉ ϟ en-bas.
ORIENTATION ϟ hétéro.
PROFESSION ϟ mercenaire : elle nettoie, traque, élimine, vole, extorque ce que vous voulez... en gros elle fait tout ce qu'on lui demande tant que c'est bien payé (mais elle ne vend pas son corps, elle joue pas dans cette cour là).
GROUPE ϟ en-bas.


CARACTÈRE



Lully tu es une garce, une enflure de première. Capable de faire les yeux doux une première fois, être aimable et « obéissante » jusqu’à ce que le boulot soit fait et l'argent empoché avant de vous poignarder dans le dos – au sens propre comme au figuré – parce que quelqu’un d’autre aura payé ses services. Scrupules ? Loyauté ? Honnêteté ? Tant de termes qui ont simplement été rayés de son dictionnaire personnel, et il y en a, sans aucun doute, beaucoup d’autres encore. D’ailleurs tu n’aimes pas non plus que l’on t’appelle Lully.

Elle n’a pas d’attaches, elle ne semble même pas être capable d’éprouver la moindre affection. Une reine des glaces. On pourrait aussi la croire rapiat, radine mais elle ne l’est pas plus que la moyenne, c’est simplement que pour elle toute contribution doit être rémunérée le bénévolat c’est des conneries ! et puisqu’elle daigne accomplir des besognes dont peu voudrait il faut bien que le prix soit à la juste valeur de son travail. Forte tête et intransigeante, elle accepte assez mal qu’on la remette en cause et pire encore qu’on marchande avec elle, mais elle ne peut pas non plus gagner à tous les coups ce qui aura tendance à la mettre de très mauvaise humeur, car c’est aussi une bien mauvaise perdante.

Mais si elle est particulièrement rancunière et qu’elle n’admet jamais ses tords, la jeune femme a au moins le mérite d’avoir un sang froid à toute épreuve – enfin presque mais c’est déjà pas mal – et de n’avoir jamais manqué de professionnalisme. Elle vit tellement pour son travail qu’au fond qui est vraiment la taciturne Lullaby ? Difficile d’y répondre et elle s’en fiche, elle qui n’éprouve ni remords ni regrets. Le sang sur ses mains ne l’a jamais empêché de dormir la nuit.

Elle est de ceux qui pense que rien n’est totalement blanc ou totalement noir et que personne n’a le droit ou le devoir de juger les actions d’autrui. C’est pour cela qu’elle accomplit son travail sans trop poser de questions, les affaires des autres lui sont bien égales et puis au fond… c’est toujours plus jouissif que de perdre son temps dans un bureau ou à faire des petits boulots minables pour courir après quelques pièces. Parce que toi tu sais que tu as pris une voie intéressante, une voie plus intelligente que toute vermine qui remue pour pas grand-chose. Au final t’as toujours été un peu méprisante Lullaby.
HISTOIRE : raconte-nous tout

EN UN MOT : MA VIE.




₪ De profundis clamavi ₪


Tu n’as jamais vraiment eu de maman ou de papa, ou du moins tu ne te rappelles plus vraiment d’eux parce qu’on ne peut pas dire que papa était vraiment là, trop occupé qu’il était avec son (ses ?) autre famille et puis maman… tout ce dont tu te souviens d’elle c’est de son rouge à lèvres trop criard, trop bordeaux, trop vulgaire qui te laissait des marques sur les joues à chaque fois qu’elle les embrassaient. Aimais-tu ça ou pas, tu ne t’en souviens pas non plus, et puis tu t’en fiches comme de ta première chaussette en fait. Ce n’est pas que tu ne les aimais pas, en fait ça non plus tu ne t’en rappelles pas vraiment mais tu les as perdu bien trop tôt et au fil du temps leur visage ont fini par s’effacer parce que tu n’as même pas pensé à essayer de te souvenir d’eux.

Tu devais avoir quatre ans, peut-être cinq, peut-être moins quand tu les as trouvé face contre terre dans la chambre conjugale. Un crime crapuleux ? Un cambriolage qui a mal tourné ? Non juste une dispute domestique qui s’était terminée de manière dramatique. Premier contact avec la bêtise humaine. Tu es restée là un moment, utilisant l’oreille de ton nounours comme tétine, à regarder le fluide rouge s’imprégner dans la moquette. Sans vraiment savoir ce que tout cela signifiait, après tout à cet âge là on n’a notion de rien… Mais on ne peut pas vraiment dire qu’aujourd’hui tu t’en préoccupe plus que ça de toute manière.

Puis tu as eu deux papas, un cousin ou quelque chose dans le genre qui t’as pris en charge. Il n’y avait pas vraiment d’effusion d’amour dans ce nouveau foyer mais eux au moins ils étaient là, et ils étaient gentils avec toi. C’est pour cela que tes premières années n’ont pas d’importance. Donc on ne peut pas dire c’était une enfance malheureuse non ? Même si beaucoup de vieilles ménagères seraient tombées dans les pommes en découvrant ton milieu de vie pas très recommandable à leurs yeux : deux hommes, l’un prêtant de l’argent à des gens pas très malins et ceux qui ne remboursaient pas les intérêts étaient généralement dans de beaux draps, et l’autre chassant les « méchants » comme il te disait. Mais tout ça c’est des détails pour toi, seul le fond à une réelle importance après tout.

C’est comme ça que tu as grandi, en apprenant que rien ne s’offre que tout doit se gagner. Tu découvres la futilité des liens, que tout s’effrite dès qu’un peu d’argent entre en ligne de compte. Les humains sont faux, le cash lui au moins est réel. Utile.


₪ Bonum ex malo non fit ₪


Puis de petite fille tu es devenue femme. Tu t’es imprégnée du monde de tes pères, eux que tu aimes à ta manière parce que tu ne sais même pas ce que c’est, et tu as fini par tomber dedans. Sauf que toi tu as préféré cumuler un peu de tout, histoire de toujours avoir quelque chose à faire. Toi qui déteste l’ennui par-dessus tout… quoique, après les gens ennuyants quand même. On ne t’a jamais vraiment apprit à faire la part des choses, on t’a simplement enseigné que le client est roi tant qu’il paye ses dettes et que ce n’était pas ton boulot de poser des questions. Tes limites sont celles des commanditaires. Point.

Oui aux yeux de certains tu n’es qu’une créature dangereuse, une profiteuse opportuniste mais ont-ils vraiment raison ? Pour toi ils ne font que se voiler la face et tu riras bien quand ils auront besoin d’un service comme ceux que tu offres. Pour toi le monde est pourri de l’intérieur, plein de moisissures qu’il est inutile d’essayer de nettoyer. Tu t’en moques comme du reste, de toute façon tu t’en iras aussi quand ton heure viendra, mais toi au moins tu auras bien vécu. Le désespoir paye bien.
    ▬ « Danse pour moi. »
    ▬ « Non... s’il-te-plaît, laisse-moi… »
    ▬ « Danse ! »
    ▬ « »
    ▬ « Bien. Tu vois quand tu veux. »
Le son du tourne-disque s’éteint, une vie s’envole. Tu apprécies quand les gens s’en vont sur une note heureuse, selon ta vision des choses, mais tu aimes surtout le travail propre et bien fait. Et ce n’est qu’après que ta méticulosité soit satisfaite que tu t’en vas réclamer ton dû. C’est toujours la même routine. Telle une ombre tu passes et t’en vas. Sans laisser de traces.

Lully ne rit pas, Lully ne sourit pas, Lully n’aime pas.
Mais en fait Lully ne sait simplement pas ce que c’est.
Pour elle, il y a les gens faibles qui se laissent marcher dessus par les forts
et elle… elle ne fait pas partie de la seconde catégorie.
Tord ou raison, seul le temps nous le dira.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

PSEUDO : Polys.
MESSAGES : 162
JOB : Roi d'En-Bas.

MessageSujet: Re: Lully ₪ Souviens-toi que tu mourras.   Sam 11 Mai - 19:35
Sois la bienvenue Lullaby ! Une mercenaire. coeur Et avec un caractère qui en jette en plus. Je ne vois rien à redire sur l'ensemble, donc je te valide sur le champ !

EDIT : Oula il faut que j'arrête de me forcer quand la fatigue traine dans les gambettes. Lullaby est un mot anglais, et les noms communs servant de prénom aux gens d'En-Bas doivent être en français. Voilou, il n'y a donc que cela à revoir et je te valide pour de vrai cette fois ! Et désolée pour ma maladresse.

EDIT D'EDIT : (oui je ne savais pas commencer appeler ça) Donc comme je te l'ai raconté, j'ai poussé la réflexion et cela m'a amené à légèrement changer le règlement. Donc maintenant il n'y a plus de problème, tu peux prendre ton envol. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverwhere.forumactif.fr
 
Lully ₪ Souviens-toi que tu mourras.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ NEVERWHERE :: ☑ Personnages validés-